Page de présentation.

MINIGOLF
Lors les vacances ou le week-end, presque tout le monde a déjà joué au minigolf.
Parfois sur de petites pistes en éternit, sur de plus grandes en béton ou sur du gazon artificiel avec des obstacles fantaisie…
Le grand public n’est probablement pas conscient qu’il existe des parcours standardisés et que le terme « minigolf » comprend plusieurs systèmes qui diffèrent par leur taille, la surface ou encore par le type d’obstacle :

– Minigolf (béton : 12 m) : on retrouve pour chaque terrain les 18 mêmes pistes. Bandes rondes en métal.

– Golf miniature (éternit : 6,25 m) : pistes d’une sélection d’environ 30 différentes au choix. Bandes en métal.

– Feutre (jusqu’à 15 m): 18 pistes avec un revêtement de feutre, avec des bandes en bois. Pas de cercle en fin des pistes mais des octogones.

– « Adventure golf » : pistes non standardisées revêtues de tapis ou avec du gazon synthétique et le plus souvent bordées de pierres naturelles.

– Cobigolf (béton : 12,50m ou Eternit : 6,50m) : la balle doit être jouée à travers de petits buts (système moins courants)

– Golf « étoile » (béton : 8,00 m) – au lieu d’un cercle final, on retrouve une étoile au dernier trou (système moins courant).
Pistes différentes visible sur ce site: Pistes divers en photos

Le minigolf un SPORT
Le minigolf n’est non seulement un loisir, mais est également pratiqué comme sport de compétition de beaucoup de pays. Le minigolf est d’abord une activité où précision est primordiale, mais il ne fait aucun doute que la condition physique joue également un certain rôle, à l’instar d’autres sports où la concentration est essentielle. Quand on sait que les meilleurs joueurs internationaux restent parfois dans la même position pendant 30 secondes avant d’effectuer leur un coup lors d’une compétition, on comprend mieux que l’effet est probablement comparable à une longue séance de yoga. Et là, on sait qu’il n’est pas impossible de se réveiller le lendemain avec des douleurs musculaires… Néanmoins, il est clair que le minigolf reste accessible à tout le monde, qu’une bonne condition physique est certes un avantage, mais pas nécessairement un avantage décisif.

C’est par ici ENTRÉE et bonne visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 20 =